Mouvement de la Jeunesse pour la PROmotion de la CUlture NAtionale et la Solidarité
Qui suis-je ?

Bienvenue sur le blog du Relais en France du MJ-Procunas : association burkinabé destiné a promouvoir le developpement humain au Burkina Faso (Afrique de l'ouest), la preservation de l'environnement et le maintien des traditions locales. Le Relais est une antenne du MJ-Procunas basée en France. Son rôle est de diffuser des informations concernant l’association, de gérer la communication avec les volontaires français ou francophones potentiels et aussi d’organiser des actions en France pour soutenir le mouvement. Pour préparer aux mieux les camps, le Relais s’est fixé les objectifs sont les suivants : - Apporter les renseignements et les conseils les plus précis possibles aux partants - Organiser une ou des actions avec les volontaires afin de récolter des fonds. Pour avoir des infos précises sur l'association, contactez nous : mjprocunas.relaisfrance@gmail.com

Derniers articles
Menu
Rubriques
    Mes amis
      Liens


      Billet 19 sur 21
      Page précédente | Page suivante

      28 octobre 2008 - Témoignage de Gaelle - Volontaire en Aout-Septembre 2007

      Ma rencontre avec Moussa et le MJ a été une totale coïncidence… Mais une bien heureuse coïncidence car mon expérience à Ouagadougou reste sûrement la plus forte que j’aie jamais vécue.

      Partir en Afrique s’est fait sur un coup de tête. Comme ça, un matin d’avril, ça m’a prise. Je voulais voir ces terres lointaines, rencontrer des gens, griller au soleil comme une knack occidentale... mais pas en touriste, je voulais faire quelque chose. Bien belle idée me direz-vous, mais quoi ?

      C’est là que papa Moussa et le MJ Procunas interviennent. Alors que j’errais sur internet en désespérant de trouver un mouvement ou une association qui me botte. Lux fiat ! Je tombais sur le MJ dans un forum du Routard. Toujours là pour veiller sur nous le Routard.

      Bref quelques semaines et mails plus tard, j’avais mes billets et mon visa en poche. Destination Ouagadougou (rien que le nom fait rêver). Je partais faire du soutien scolaire dans une école de la capitale burkinabè.

      Ce qui m’a tout de suite séduite avec le MJ Procunas, c’était qu’il s’agissait d’une association entièrement burkinabè. Et ça change tout. Pendant un mois, j’ai vécu dans la maison de Serge, un des membres de l’association. On faisait tout au rythme ouagalais, du lever au coucher, en passant par les parties de scrabble, le marché, le thé à l’ombre des arbres, et les soirées à danser sur des rythmes endiablés au Koumder…

      Au bout de quelques jours je pouvais déjà faire un peu ma vie toute seule dans le quartier. Bien sûr, je restais toujours la « nasara », la blanche en mauré. Mais cela ne m’a jamais empêchée de m’intégrer.

      Il ne faut pas se leurrer. Il n’est pas toujours facile de vivre sans notre bon vieux confort occidental. Il m’arrivait de rêver d’une douche autre qu’avec un sceau, d’une cuvette de toilette, ou encore d’une pizza (oui oui je sais… c’est honteux). Mais ce sont des broutilles quand je repense aux souvenirs incroyables de ce mois africain. Le soleil de plomb, les orages diluviens de la saison des pluies, les escapades en brousse, les bleus sur mes fesses à force de crapahuter dans la ville en mobylette avec Moussa, les séances de cinéma avec les étoiles, les soirées à la bière Sobra ou Brakina, les repas avec les familles de tous ceux qui ont eu l’amabilité de m’accueillir chez eux, la douceur de mes élèves, le marché, la cuisine avec les sœurs de Serge, le couscous de riz, le riz gras, l’Akéké, et toutes ces saveurs et odeurs intenses.

      En quelques semaines j’ai rencontré un paquet de gens exceptionnels. Avec la plupart d’entre eux, je suis toujours en contact. Et une chose est sûre. Je compte bien retourner leur rendre une petite voire très longue visite."

      gaellon@hotmail.fr


      :: Envoyer cet article