Mouvement de la Jeunesse pour la PROmotion de la CUlture NAtionale et la Solidarité
Qui suis-je ?

Bienvenue sur le blog du Relais en France du MJ-Procunas : association burkinabé destiné a promouvoir le developpement humain au Burkina Faso (Afrique de l'ouest), la preservation de l'environnement et le maintien des traditions locales. Le Relais est une antenne du MJ-Procunas basée en France. Son rôle est de diffuser des informations concernant l’association, de gérer la communication avec les volontaires français ou francophones potentiels et aussi d’organiser des actions en France pour soutenir le mouvement. Pour préparer aux mieux les camps, le Relais s’est fixé les objectifs sont les suivants : - Apporter les renseignements et les conseils les plus précis possibles aux partants - Organiser une ou des actions avec les volontaires afin de récolter des fonds. Pour avoir des infos précises sur l'association, contactez nous : mjprocunas.relaisfrance@gmail.com

Derniers articles
Menu
Rubriques
    Mes amis
      Liens


      Billet 15 sur 21
      Page précédente | Page suivante

      28 octobre 2008 - Témoignage d'Angélique - Volontaire en Aout-Septembre 2008

       

      Coucou chers Internautes !!! Bienvenue sur ce site qui vous emportera loin si vous vous laisser aller! 
       

           Je suis Angélique (française), et j’ai été passé un mois et demi (12 Août au 20 septembre 2008) de mon existence loin de l’univers Européen de toutes les technologies et du confort !! Quel changement d’air, Quel bonheur !  

           Sur le site, il y a déjà des témoignages ou l’on parle de MJ-PROCUNAS comme d’une association certaine et sur laquelle on peut compter donc je ne m’étalerais pas en remettant une couche. Simplement, oui c’est une association en qui on peut avoir confiance sur l’organisation des programmes. 
       

            Bref, je suis parti rejoindre MJ-PROCUNAS avec qui j’avais des contacts régulièrement depuis avril 20008 par internet. L’association, je l’ai rencontré sur internet. Depuis longtemps, je voulais voyager sur le continent Africain, (rêve d’enfant !! mais comme vous le voyez réalisable !!) Mon projet professionnel est devenir Infirmière voir plus tard spécialisé dans la petite enfance, du coup j’avais très envie d’avoir une expérience dans le domaine de la Santé auprès de la population d’un village. J’ai donc décidé de laissé par un jour de Mars, une annonce comme quoi je voulais donner de mon temps au Burkina Faso pendant l’été 2008 et si possible dans le domaine médical. Peu de temps après, l’association s’est présenté à moi, nous avons converser par msn puis j’ai décidé que c’était un bon choix que de la rejoindre pour y vivre mon expérience personnel. J’ai donc de chez moi cherché à trouver des fournitures scolaires à ramener pour l’école ainsi que des médicaments pour le centre. J’ai effectué de nombreuses démarches qui ont apporté leurs fruits. J’ai ainsi pu acheminer jusqu’à Ouaga, une valise pleine de médicaments et de fournitures scolaires. En effet, ce stage dans un CSPS centre social pour la promotion de la santé que Moussa OUEDRAOGO Président de l’association m’a proposé était un stage purement personnel. 

           Mon stage s’est donc déroulé à Palogo dans un village de 9 875 habitants à 7 kilomètres de Koudougou (3ème grande ville du Burkina) dans la province de Boulkiemdé. Je suis resté quasiment 3 semaines dans le centre. J’ai pu suivre le rôle des infirmières mais aussi réaliser certaines tâches médicales. Ainsi, j’ai pu faire les consultations (peser les malades, la prise de température…) en compagnie d’une infirmière, remplir les carnets de santé des patients, faire les ordonnances. J’ai pu voir comment il soignait certaines plaies et surtout dans quels conditions. Âmes sensibles, s’abstenir ! En effet, il faut oublier comment les soins sont chez nous sinon…(pas d’anesthésie….). J’ai pu assister et aider à mettre au monde des bébés. Instant purement magique malgré la difficulté des conditions. A travers, ce stage, je vivais dans la maison du Major, chef infirmier du centre. J’ai pu tisser des liens avec les collègues infirmières et en dehors du centre avec quelques jeunes tous aussi agréables. J’ai ainsi eu la chance de vivre leur quotidien, manger aux plats préparés par leurs soins, cultiver un champ de petit mil, je crois, avoir aussi droit aux ampoules sur les paumes des mains !! Toutes les difficultés qu’endure les cultivateurs tout au long de leur journée qui paraît bien longue sous le soleil. La pauvreté est très présente dans les villages, celles-ci est marquée par plusieurs éléments avant tout le manque d’instruction, ensuite vient le confort plus matériel et primordial : l’électricité.  

           Bien sure, ayant une correspondante sur Bobo (2ème ville du pays) j’en ai profité pour lui rendre visite ainsi qu’à Ouagadougou où vit la famille d’une amie. J’ai donc aussi fait du tourisme !! Bobo est une ville très agréable de part son marché, son climat plus délicat que Koudougou !..... Je vous dis pas plus et vous laisse y voir par vous-mêmes. 

      Pour moi, cela à été une expérience formidable et riche en tout et si Dieu veut comme le dise si bien les Burkinabés, je reviendrais au Burkina effectuer un stage infirmier pendant l’été 2010. Je rentre en école d’infirmière cette année. 

           Je ne peux pas me permettre de rajouter des lignes et des lignes. Mais n’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin. 

      angie.b44@hotmail.fr 


      :: Envoyer cet article